Sound Clash culture

Écrit par sur 26 mai 2016

Un sound clash est une compétition musicale où les membres d’équipage de systèmes de son opposés opposent leurs compétences les uns aux autres

Les affrontements sonores ont lieu dans une variété de lieux, à la fois à l’intérieur et à l’extérieur, et présentent principalement du reggae et de la musique dancehall. Le but est de battre ou de « tuer » leurs concurrents.

 

En Jamaïque, les sound clash remontent au moins aux années 1950, lorsque des sound systems comme Tom the Great Sebastian et Duke Reid’s the Trojan se sont affrontés dans l’ancien quartier de Back-O-Wall (aujourd’hui les jardins de Tivoli) de Kingston. Parfois, ces affrontements devenaient violents, un sound system détruisant l’équipement de l’autre système. Le premier affrontement signalé a eu lieu entre Tom the Great Sebastian et le Count Nick en 1952.

Bien que les sound clash soient peut-être le plus souvent associés à la Jamaïque, ils font également partie intégrante de la culture noire britannique à Londres, les premiers partisans tels que Jah Shaka utilisant des systèmes sonores et se livrant à des affrontements sonores dès les années 1970. Le film culte de Franco Rosso, Babylon en 1980, offrait un aperçu du sound system et de la culture sound clash de Londres, en se concentrant en particulier sur les quartiers de Deptford et de Brixton.

Au début des sound clash, dans la culture dancehall jamaïcaine, les sound system apportaient leur propre équipement de sonorisation – les sons de la basse qui peuvent être entendus à des kilomètres de distance sont particulièrement importants.

Les sound sclash jouent généralement de la musique jamaïcaine de 1950 à nos jours, et utilisent souvent des dubplates exclusifs.

L’appréciation pour les dubplates et riddims joués s’affiche sous la forme de « forwards », un déferlement de la foule vers l’avant de la danse/vers la cabine du DJ. En particulier, un « forward » provient de l’arrière d’une danse, où les aficionados se tiennent généralement.

 

A sound clash is a musical competition where crew members from opposing sound systems pit their skills against each other. Sound clashes take place in a variety of venues, both indoors and outdoors, and primarily feature reggae, dancehall music. The object is to beat or « kill » their competitors.

 

In Jamaica, sound clashes, with their « violently martial ethos », date back at least to the 1950s, when systems like Tom the Great Sebastian and Duke Reid’s the Trojan clashed in the old Back-O-Wall (now Tivoli Gardens) neighborhood of Kingston. Sometimes these clashes turned violent, with one system destroying the other system’s equipment. The first reported clash was between Tom the Great Sebastian and Count Nick in 1952.
Although sound clashes are perhaps most commonly associated with Jamaica, they also form an integral part of Black British culture in London, with early proponents such as Jah Shaka running sound systems and engaging in sound clashes as early as the 1970s. Franco Rosso’s 1980 cult movie Babylon offered a look into London’s sound system and sound clash culture, focusing on the Deptford and Brixton areas in particular.

In the early days of sound clashes, in Jamaican dancehall culture, sound systems would bring their own sound equipment—heavy bass sounds (that can be heard miles away) are especially important.

Sound clashes typically play Jamaican music from 1950 up to present recorded singles, and often utilize exclusive dubplates.

Appreciation for the dubplates and riddims played are shown in the form of « forwards », a surge of the crowd towards the front of the dance/towards the DJ booth. In particular, a « deep forward » originates from the back of a dance, where the aficionados (or « heads ») typically stand.

eskifaia radio

 


[Il n'y a pas de stations de radio dans la base de données]
je m'inscrit sur Eskifaia    OK No thanks