Biographie – Bob Andy « the song book »

Écrit par sur 2 octobre 2021

La biographie du légendaire
Bob Andy

 

 

 

 

Keith Anderson est né à Kingston en octobre 1944 …

 

…. où sa mère travaillait au camp Up-Park. À l’âge de sept ans, il a déménagé pour vivre avec sa grand-mère à Westmoreland. Après la mort de sa grand-mère, sa mère l’a donné et il a été battu par ses parents adoptifs. Après plusieurs années, il est retourné à Kingston pour aider à s’occuper d’un de ses frères et sœurs, mais pour échapper aux coups de sa mère, il a essayé d’obtenir une place au foyer pour enfants de Maxfield Park en leur disant que sa mère était décédée. Ils se sont tous deux retrouvés devant le tribunal, où il a été nommé pupille de l’État et est retourné à Maxfield Park. À la maison, il apprend seul à jouer du piano et commence à chanter dans la chorale de l’église paroissiale de Kingston. Dans la troupe de scouts locale, il a rencontré Tyrone Evans, avec qui il a formé les Binders. Bob Andy était l’un des membres fondateurs de The Paragons, avec Tyrone Evans et Howard Barrett, avec John Holt qui les a rejoint brièvement avant d’être remplacé par Vic Taylor.Andy est parti après le retour de Holt et a travaillé pour Studio One en produisant des disques et en écrivant des chansons avant de se lancer dans une carrière solo. Son premier album solo en 1967, « I’ve Got to Go Back Home », a été suivi de « Desperate Lover », « Feeling Soul », « Unchained » et « Too Experienced ».

 

Bob Andy a également composé des chansons pour d’autres artistes reggae, dont « I Don’t Want to See You Cry » pour Ken Boothe, et « Feel Like Jumping », « Truly » et « Melody Life » pour Marcia Griffiths. Il a eu plusieurs tubes à la fin des années 1960, dont « Going Home », « Unchained », « Feeling Soul », « My Time », « The Ghetto Stays in the Mind » et « Feel the Feeling ». Certains d’entre eux, et son tube de 1992, « Fire Burning », sont devenus des standards du reggae et plusieurs ont été repris à plusieurs reprises par d’autres artistes. Au début des années 1970, il a enregistré avec Marcia Griffiths sous le nom de Bob and Marcia, initialement pour Studio One, mais plus tard sous la tutelle du producteur « Harry J » Johnson. Ils ont eu un grand succès au Royaume-Uni avec « Young, Gifted and Black » (avec un accompagnement orchestral ajouté pour le marché britannique) et ont passé du temps au Royaume-Uni à le promouvoir, en tournée avec Elton John et Gilbert O’Sullivan. À la fin de la tournée, ils ne recevaient toujours pas d’argent et des gens en Angleterre leur ont dit que Harry J avait reçu l’argent. Ils sont retournés en Jamaïque. Andy a déclaré « quand nous avons quitté la Jamaïque, Harry J n’avait pas de studio. Quand nous sommes revenus, il avait un studio et une toute nouvelle Benz. »

 

Il a continué sans l’implication de Johnson et est retourné au Royaume-Uni où il a enregistré « Pied Piper » avec Griffiths et ils ont à nouveau tourné. « Pied Piper » leur a donné un autre succès dans le top 20, mais le duo a été dissous lorsque Griffiths a rejoint les I Threes. Désillusionné par l’industrie, en 1978, Andy a mis sa carrière musicale entre parenthèses et après avoir commencé la danse créative avec la National Dance Theatre Company, s’est concentré sur sa carrière d’acteur, jouant dans les films Les enfants de Babylone en 1980, et The Mighty Quinn ( 1989). Il a déménagé à Londres, où il a travaillé en tant que producteur et enregistré avec Mad Professor, puis à Miami. En 1997, il a sorti un nouvel album, Hangin’ Tough, produit par Willie Lindo. Andy a fait une tournée en Afrique pour la première fois en 2005, se produisant au concert du 60e anniversaire de Bob Marley à Addis-Abeba, et pendant son séjour en Éthiopie, il a également chanté au palais présidentiel et donné des concerts-bénéfice pour l’organisation des Douze tribus dans la colonie du mouvement Rastafari à Shashamane.

 

Le gouvernement jamaïcain a conféré l’Ordre de distinction au grade de commandant (CD) à Andy en octobre 2006 pour sa contribution au développement de la musique jamaïcaine.[9] En mars 2015, Andy a été agressé sur Mona Road à St. Andrew et volé de 50 000 $ JA et de deux téléphones portables, l’agresseur s’est coupé le bras gauche avec un couteau lors de l’attaque.[10] Le regretté Michael Prophet a cité Andy comme sa principale influence en tant que chanteur.

 

Bob Andy est décédé d’un cancer le 27 mars 2020, à l’âge de 75 ans.

 

Le reggae … c’est à nous tous de continuer l’histoire…

Eskifaia

Bob Andy radio eskifaia reggae eskifaia web radio teeshirts tee shirts t shirts eskifaia web radio tee shirts t shirt tee_shirts puppa slengy radio web reggae eskifaia soiree concert pays basque bayonne dancehall du reggaeroots roots

 

 

biographie,bob andy

Keith Anderson, aka Bob Andy

Bob Andy and Marcia Griffiths

Bob Andy


[Il n'y a pas de stations de radio dans la base de données]
je m'inscrit sur Eskifaia    OK No thanks